Tuesday, December 18, 2007

Le prisonnier chinois et Paris Hilton



D'abord en Octobre 2007 le journal Libération (ici) en fait un long papier.

Aujourd'hui 17 Décembre 2007 un blogueur photographe invité du site le Monde (ici) en fait un court billet illustré. Je vous conseille également de jeter un oeil à sa série de photographies sur les anciens plus grands abattoirs d'Asie à l'architecture escherienne, un truc délirant...

Revenons à notre histoire, il y a ensuite sur Youtube cet (extrait ?) du film "Prisoners in Freedom City" tourné et a priori monté par le prisonnier politique Hu Jia assigné à résidence depuis plus d'un an, avec son épouse en Chine dans la banlieue de Pékin. Il filme sa vie de prisonnier à domicile depuis plus d'un an... L'extrait est sous-titré en anglais et en mandarin ou cantonais...
L'extrait, prometteur par le sujet et la forme, a été posté par un certain Peterjj33(!), localisé en Bolivie(!), le 14 Juin 2007, il a été visionné à ce jour par 1.357 personnes.
Ce qui est extrèmement peu...
Comme quelques unes de ces 1.357 personnes on se demande un peu où il est possible de voir le film dans son intégralité, apparemment les personnes qui ont rédigé les articles l'ont vu dans son intégralité. Si vous avez une piste cela intéressera du monde.

Sinon, pour ceux qui n'ont rien capté à l'histoire de ce prisonnier chinois, voilà la vidéo du jour sur Youtube. Aujourd'hui 17 Décembre 2007. Près de 500.000 visionnages en 24h00 pour un truc inepte sur Paris Hilton..........


Fermeture























Final preparations for first human-rated spacecraft to be lauched from Europe's Spaceport

Tuesday, December 11, 2007

Bande son à part 2007




















Un petit détour par le site Off The Record, qui dispose d'une liste de 15 albums et artistes qui leur ont plu en 2007. Un choix de qualité allant du groupe Battles en passant par le Bat for lashes, Midnight Juggernauts ou encore le
singer-fighter n°1 : Patrick Wolf. C'est le moment de se poser la question : "Comment j'ai pu passer à côté d'autant albums aussi bons" ?. En même temps ça rassure...

Monday, December 10, 2007

Lille sous surveillance




























Hélicoptère surveillant Lille après le résultat des élections présidentielles de 2007
Helicopters watching for possible rioting or protests following the 2007 presidential election in Lille, France; the helicopter is equipped with a powerful light, which draws a line as it moves, because of high expositio

Tuesday, December 04, 2007

Quand Scorcese fait du Hitchcock




























C'est une pub de 9 mins 21, réalisé par Scorcese autour d'un bout de script de Hitchcock qui aurait été retrouvé et qu'Hitchcock n'aurait jamais tourné. Un petit cadeau de Noël de la marque espagnol d'alcool Freixenet. Scorcese décide de tourner le bout de script a la manière de...

http://www.scorsesefilmfreixenet.com/video_eng.htm

Monday, November 12, 2007

A propos de l'utilisation des archives...

dans un video-clip
de Cold War Kids-"Hospital beds".




There's nothing to do here
some just whine and complain
in bed in the hospital
coming and going
asleep and awake
in bed at the hospital

tell me the story
of how you ended up here
I've heard it all in the hospital
nothing's sufficing
doctors on tour
somewhere in India

I've got one friend
laying across form me
I did not choose him
he did not choose me
we've got no chance of recovery
joy and hospital
joy and misery
joy and misery
joy and misery


put out the fire boys
don't stop don't stop
put out the fire on us
put out the fire boys
don't stop don't stop
put out the fire on us

bring the buckets by the dozens
bring your nieces and your cousins
come put out the fire on us

we are now fish and chips
italian opera
we are now fish and chips
italian opera

I've got one friend
laying across from me
I did not choose him
he did not choose me
we've got no chance of recovery
joy and hospital
joy and misery
the joy and misery
the joy and misery
the joy
the joy
the joy misery

put out the fire boys
don't stop don't stop
put out the fire on us
put out the fire boys
don't stop don't stop
put out the fire on us

bring the buckets by the dozens
bring your nieces and your cousins
put out the fire on us

Friday, November 09, 2007

ALPHAVILLE


Construite au début des années 70, il existe dans la banlieue de Sao Paulo, une ville appelée "Alphaville". Une "gated community", sûre, policée, technologique à souhait. Lire ici l'article de Chris Darke, du magazine anglais Vertigo.

Thursday, November 08, 2007

Brian Eno - Ambient 1 (Music for Airports)

justement à propos de l'ambient

La gnossienne n°1

...Satie revu par un groupe de rock sur la chaîne de télévision local TV8 Mont-blanc, la gnossienne n°1. Sans date, sans public, le groupe s'appelle Triste Sire ils sont de la région Rhône Alpes. Moi qui croyais que Satie était à l'origine de l'ambient music...

Wednesday, October 24, 2007

What is the samuraï ?



A l'heure ou sort sur les écrans le remake de Jean Pierre Melville "Le deuxième souffle" par Alain Corneau. J'ai fouillé un peu sur Youtube pour savoir ce qu'il y avait sur le réalisateur du "Cercle Rouge", du "Samouraï" et de "Deux hommes dans Manhattan", influence majeur de John Woo et de Quentin Tarantino, entre autre. J'ai trouvé cet interview d'Alain Delon dans laquelle il parle de Jean Pierre Melville et du "Samouraï", à cette époque Delon est déjà une star il a tourné "Le Guépard" de Visconti et "Plein soleil" et il nous donne une lecture du film de Melville, très très personnel...

Wednesday, October 17, 2007

Utopiales

Associer


















C'est à la fin du mois d'Octobre la 8eme édition du Festival International de Science fiction de Nantes, les Utopiales. Salon du livre, BD, tables rondes et projections de films inédits en France. Les Utopiales, c'est un des très rares Festival International consacré à la SF en France. "J.G Ballard l'oracle de Shepperton" y sera projeté Dimanche 4 Novembre, précédé d'une table ronde sur l'auteur de "Crash". La thématique du festival de cette année est "Climats". Si vous êtes dans le coin, venez vous y ressourcer...l'ambiance y est toujours plus que sympathique.

Tuesday, October 09, 2007

Aérolithe

J'ai découvert récemment, le livre de Davis Grubb "La nuit du chasseur" paru aux Etats-Unis en 1955. L'année de sa sortie il est adapté par Charles Laughton au cinéma. Je ne pensais pas retrouver à la lecture du livre les mêmes vibrations qu'au spectacle du film de Laughton, et pourtant tout y est. La lumière, les mains tatoués, la présence des animaux sauvages, la Lune, l'angoisse et la nuit. Le film est extrèmement fidèle au livre. Totalement. A l'époque de sa sortie le livre est finaliste pour le National Book Award, à sa sortie en salle le film lui n'est pas vraiment un succés. Par curiosité, j'ai recherché quelques critiques de l'époque de sa sortie en France. Depuis, "La nuit du chasseur" est devenu un grand classique...le diamants sont éternels...

Truffaut le trouvait quasi ridicule : "La Nuit du chasseur n'est malheureusement pas le film génial espéré avec un tel scénario. La mise en scène, quoique riche de nouveautés, titube du trottoir nordique au trottoir allemand, s'accroche au bec de gaz expressionniste et ne parvient pas à traverser dans les clous plantés par Griffith. Que de feux rouges brûlés et de policemen renversés ! Déplorons encore quelques défaillances de la direction d'acteurs, quelques facilités et l'attendrissement final, odieux." François Truffaut Arts, 23 mai 1956

La même année un autre critique André Labarthe présente le chef-d'oeuvre : Telle qu'elle se présente, avec ses images issues de l'Expressionnisme sans en avoir l'alibi chronologique (dues à Stanley Cortez, l'opérateur de La Splendeur des Amberson), La Nuit du Chasseur est le film de l'enfance. Outre Lautréamont, je ne vois que Bellmer (...) ou Michaux (...) pour rendre une atmosphère semblable de sexualité angoissée.
André S. Labarthe Cahiers du Cinéma n°60, juin 1956

Enfin, voilà ce que pensait quelques années plus tard Serge Daney :

Tout le cinéma en un film. La Nuit du chasseur est l’un des films les plus étranges et les plus beaux du cinéma américain. Le mot qui revient le plus souvent à son propos est " aérolithe ". En effet, il reste l’œuvre unique de l’acteur Charles Laughton qui, fort du feu vert du producteur Paul Gregory, fit le film à son idée sans tenir compte des canons du récit hollywoodien. Film hors norme, La Nuit du chasseur traverse tous les genres, mais ne se plie à aucun en particulier. En faisant confiance à Stanley Cortez (pour l’aspect visuel du film) et à Robert Mitchum (pour la composition du rôle de Harry Powell), en dirigeant les enfants non comme des petits singes mais comme de vraies personnes, en alternant les styles et les figures, en inventant un temps paradoxal qui est autant celui de la flânerie mythologique que celui du film policier, en se permettant, à travers Lillian Gish, un hommage à Griffith et aux débuts du cinéma, Laughton réussit en un sens le premier film " cinéphile " du cinéma, à la fois très cultivé et totalement innocent. C’est sans doute pourquoi La Nuit du chasseur (qui n’eut à sa sortie qu’un succès d’estime) ne deviendra que progressivement le film phare qu’il est aujourd’hui. Très peu de films, en effet, donnent ce sentiment de se situer à la fois en amont et en aval du cinéma et d’en dominer toute l’évolution.
Serge Daney





Thursday, October 04, 2007

Satellite of love



A 19h28 exactement aujourd'hui, le 4 Octobre 2007, cela fera cinquante ans jour pour jour que les soviétiques ont envoyé le premier satellite artificiel, Spoutnik, dans l'espace. Je ne saurais trop vous conseiller la lecture d'un ouvrage de mon ami Jacques Barberi qui vient de sortir "Les années Spoutnik" aux editions Naïve/Arte. Ainsi que le documentaire inspiré de l'histoire, diffusé sur Arte Samedi à 20h45. Il y raconte (très bien) l'histoire des frères italiens Achille et Giambattista Judica Cordiglia maîtres es capteurs de message intersidérants dans les années 50 à Turin et créateurs de la première télévision privée italienne.

En attendant, une interprétation libre de "Satellite of Love" de Lou Reed, par Joahna et Monica, ou alors Sarah et Barbara... enfin bref je sais plus...

Tuesday, October 02, 2007

John Cusack et Naomi Klein


























Le nouveau bouquin de Naomi Klein vient de sortir aux Etats-Unis "The Shock Doctrine: The Rise of Disaster Capitalism", elle est en promo actuellement. Elle vient de réaliser cette interview avec l'acteur américain John Cusack, particulièrement excellent dans le rôle de Craig Shwartz anti-héros de "Being John Malkovich". Interview sur le comptoir. C'est toujours assez exotique (particulièrement en France) de voir une économiste et une star d'Hollywood discutant en tête à tête de l'avenir économique du monde. Les acteurs français auraient-ils un tramway marketing de retard, ou sont-ils nuls en économie ?.

Thursday, September 27, 2007

Et si on allait au cinéma...



Il vient d'arriver sur Youtube et poste régulièrement ses propres adaptations de certains films importants. D'après sa fiche il a 23 ans, les acteurs sont moldaves. A voir cette réinterprétation du Mépris de Godard, avec une BB assez fidèle. Il y aussi une sorte de reprise de "Love Streams" de Cassavetes, toujours en moldave... C'est peut-être sa mère qui interprète la Rowland. Il est gonflé... sa page Youtube est ici

Monday, September 24, 2007

"Tenori On" ou la musique de l'espace


Le Tenori On est un nouvel instrument de composition musique électronique créé par Toshio Iwai pour Yamaha. Toshio Iwai est également créateur de jeux-vidéo. Je pense qu'il a du voir le film de Spielberg pas mal de fois. Sur le site de Yamaha, le joujou est testée par le compositeur Jim O'Rourke, qui a l'air de ne pas en revenir... L'instrument créé des boucles de sons, d'après ce que j'ai compris.


Monday, September 17, 2007

Mooncast



Lors du dernier festival Next-Fest organisé par le magazine Wired, l'annonce a été faite par Google et les fondateurs du X Prize, d'un nouveau concours dôté de 30 millions de dollars pour la première équipe privé qui pourra envoyer avant le 31 Décembre 2012 un robot à la surface de la Lune, capable d'envoyer un message sur la Terre. La compète est ouverte à tous, James Cameron est de la partie... Moi, personnellement, je suis partant, j'ai rien de prévu avant 2013, 2014, formons une équipe, je m'occupe du mooncast...

Friday, September 14, 2007

"Je suis plus célèbre que Britney Spears"



C'est ce qu'a déclaré Chris Crocker... Il a réalisé 60 vidéos. Celle de Britney Spears est la plus commerciale.
Celle-ci avec sa grand-mère est vraiment surprenante. On voit défiler John Cassevetes, John Waters, Fellini et J.T Leroy en fantômes noir et blanc à l'arrière plan. Le tout avec une énergie très cinématographique.
La véritable histoire de Chris Crocker est racontée ici, chez lepost.fr
Hallucinante !

Stars "Life 2: The Unhappy Ending"

From the album "In Our Bedroom After The War". Les paroles du morceau (aux accents de Prefab Sprout) sont le scenario d'un film. C'est pratique chacun se fait son propre video-clip.






















listen

L'album "In our bedroom after the war" sort le 25 Septembre. From wikipedia :
Indie pop band. Originally formed in Toronto by vocalist Torquil Campbell and keyboardist Chris Seligman, the band relocated to New York City and then subsequently to Montreal.

Stars - Life 2: The Unhappy Ending

Scene one - Late at night interior
We find ourselves inside the car

A hero has just gone too far

His lover bleeding in the back

He removes the lucky from the pack

He knows now he can’t turn back.


Cut two - The cherry lights in the rear view

He realizes that he’s through

Whispers darling lets have fun, Hits the exit doing 91

Drives until he’s in the woods

If he loses them, he’s gone for good.


Life, was supposed to be a fool

Was supposed to be a thriller

Was supposed to end in tears

But life, could be nothing but a joke

Could be nothing but a call

Where’s my unhappy ending gone?


Oh life, Was supposed to be a thrill

Was supposed to be a thriller

Was supposed to end in fire

But life, could be nothing but a joke

A sentimental little call

Where’s my unhappy ending gone?

Where’s my unhappy ending gone?


Here’s the part where you save me

Here is the scene where you save the day

Why can’t the ending be happy?

Why must it always resolve this way?


Fading - The cabin in the woods somewhere

A hero strokes his lovers hair,

Says don’t worry love we’re almost done

Says I really could’ve really been someone.


Outside - They surround the house with pistols drawn

Some waiting until the dawn,

Sergeant says we can’t go on

We know now that he can’t go on.


Oh life, was supposed to be a friend

Was supposed to be a thriller

Was supposed to end in blood


But life, could be nothing but a joke

A sentimental little card, where’s my unhappy little ending gone?


Oh life, was supposed to be a thing

Was supposed to be a thriller

Was supposed to end in fire


But life turns out that it’s nothing but a dream

And I’ll miss it when it’s gone

I want the story to go on and on and on [Repeat]


But it can’t go on.

But it can’t go on.

But it can’t go on.


Wednesday, August 29, 2007

?...?...



"Will It Blend ?"C'est l'intitulé du show de Tom Dickson de la société Blendtec, créateur de mixeurs en tout genre. Tom broie chaque semaine toutes sortes d'objets : balles de golfs, jouets, Iphone et tente des expériences en mélangeant Coca et poulet pour donner le "Cochicken"। Le blog de Blentec regorge de clones de "Will it Blend ?", tous réalisés avec grands soins ( Les diamants se broient-ils ?). (Melies) Gondry, finalement un des rares réalisateurs présent sur Internet, a créé lui dans son propre laboratoire (je suppose parisien) le "Debrendex"qui reconstruit les objets broyés...

Friday, August 24, 2007

Le Dude on the Web

















C'est certainement parce qu'il a tenu le premier rôle dans le film culte des années 80 "Tron", que Jeff Bridges gère son site internet d'une manière vraiment originale. Les competes de frisbee électro, ça marque... Images, dessins, photos, jeffbridges.com est un site 100 % fait main. Un vrai truc d'artiste. Les dessins sont vraiment bien. Finalement, les gens de cinéma sont assez peu présent sur le web et le Dude est en bonne place pour être en plus d'un des mes acteurs favoris, un webmaster génial.

Tuesday, August 07, 2007

Caetano Veloso/Michelangelo Antonioni



























Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce morceau du Caetano Veloso présent dans le film en trois parties "Eros" (2004) dans lequel Antonioni réalise la dernière partie. J'ai un très bon souvenir de ce dernier film d'Antonioni, comparé aux autres parties réalisées par Wong Kar Wai et Steven Soderbergh. Un sentiment de liberté, devenu très rare au cinéma et qu'on ne trouvait pas dans les films de ces deux réalisateurs plus jeunes. Le morceau de Caetano Veloso s'intitule "Michelangelo Antonioni" et mérite une écoute attentive et respectueuse.

Monday, July 30, 2007

Ingmar Bergman obligé !


Je suis toujours passé à côté de Bergman, Ingmar. Ou plutôt je l'ai sans cesse evité. Il est un peu l'équivalent de Gustave Flaubert ou de Herman Melville pour la littérature, un des monstre(s) du cinéma. Comme Welles, Ford ou Kurosawa... Ce monstres là, je les connais, mais ce réalisateur suédois, non... J'ai plus cotoyé, l'autre, le cinéaste danois Carl Dreyer que Ingmar Bergman. Sauf "Fanny et Alexandre" et un autre film magnifique "Le magicien" que j'ai découvert à la télévision.
Il y a pas mal de chose sur Internet à son sujet, dont le début d'un de ses films : L'heure du loup (1968), et une autre partie, ici. Deux trucs vraiment sans liens, coupés, écartelés sur deux pages, pas vraiment des bonnes conditions pour visionner un film, mais quelques minutes suffisent pour être bouleversé.
(L'extrait de "Wild at Heart" est apparu lors de mes recherches sur Bergman, c'est avec plaisir que je vous le propose (une scène qui se situe vers la fin (avec la fée...). Un lien existe donc entre Sailor et Lula et Ingmar Bergman...lequel ??)

Tuesday, July 10, 2007

Nicholson est en vacances









































Jack Nicholson est en vacances sur la côte d'azur... Les paparazzi aussi... J'aime bien ces photos, parce qu'il a l'air vraiment de royalement s'en battre les c...

Jamie Lee Curtis : I have a Terrorist's Mind


















Je conseille à tous la lecture (même rapide...) de la newsletter quotidienne du Huffington's Post. Le journal démocrate en ligne, dans lequel de nombreuses personnalités d'Hollywood prennent régulièrement la parole. Ce matin, c'est Jamie Lee Curtis qui nous livre ses impressions sur son récent voyage en Angleterre durant les derniers attentats. Elle était à Londres le 4 Juillet et raconte à grand renfort de citations de Brad Pitt Bird et de Cartoon Network, comment elle a compris qu'elle "avait un esprit terroriste". L'exercice est de haute voltige et plutôt bien écrit. En illustration une photo de Jamie, avec des copines, sur le tournage d'Halloween de John Carpenter en 1978.

Wednesday, July 04, 2007

Soundtrack of my life (1b)

J'aime bien les Fiery Furnaces, pour leur savant mélange des éléments. Mais, chut... Là ils sont en train de régler des trucs, l'ambiance est tendue...

Thursday, May 24, 2007

Le grand homme






















La vie est faite de telle manière que parfois on en vient à croiser de grands hommes. Récemment lors d'un tournage j'ai eu le plaisir de travailler avec un cameraman connu de tous les français. Tony Gauthier est l'homme qui était derrière la caméra, lors du fameux "
Au revoir" de Giscard après sa défaite aux élections présidentielles de 1981, c'est lui qui cadre le parfait zoom arrière à partir du visage de l'ex-président pour se fixer ensuite de manière à filmer Giscard qui se lève (il est grand) et lui permettre de quitter la scène grâce à des marques au sol qu'on ne voit pas à l'écran. Le lendemain, Tony Gauthier était le seul cameraman autorisé à être à l'intérieur du Panthéon, pour filmer Mitterrand poser une rose sur la tombe de Jean Moulin. Là aussi un vrai plan de cinéma. Hommage donc à Tony, vingt cinq ans plus tard, dans un tout autre décor en banlieue parisienne.

Friday, May 04, 2007

David Lynch à propos de...

Désolé de faire une petite redite sur le bonhomme, mais cet extrait "tubecasté" permettra d'éclairer la lanterne de certains sur une pratique devenue monnaie courante dans de nombreux films. La question posée par le journaliste à David Lynch, porte sur la présence de produits marketing dans les films hollywoodiens (et aussi européens). Vous savez le caleçon Calvin Klein, Fedex...La réponse est très claire.

Monday, April 23, 2007

Silent city














J'aime beaucoup cette photographie, alors je vais vous raconter son histoire.
En 1885 en Alaska le chercheur d'or, chanteur et joueur de banjo, Dick Willoughby, affirme avoir pris en photo cette ville, la "Cité silencieuse", qui lui est apparu alors qu'il prospectait dans le glacier Muir au Sud-Est du pays. Il annonça que cette cité pouvait apparaître à tout moment dans les brumes du brouillard. Il vendit des centaines d'exemplaires de cette photographie et organisa même des voyages organisés à destination de cette mystérieuse ville. Quelques temps après sa découverte, on comprit qu'il ne s'agissait que d'une photographie de la ville de Bristol (Angleterre) dans le brouillard. L'histoire ne dit pas ce qu'est devenu Willoughby après la mise à jour de son arnaque, mais son banjo est aujourd'hui accroché à un des murs du musée de Juneau et une rue porte son nom.

Friday, April 06, 2007

Halle Berry meurt sur Hollywood Boulevard

















Halle Berry est la 2330 eme star à s'allonger sur Hollywood Bd... Un joli split-screen offert par un de ces merveilleux sites de paparazzi chic (les photos sont vraiment bien !) What would Tyler Durden do

Apes !






















Rien à dire...

Tuesday, March 27, 2007

Filmer le bide



Filmer le vide, n'est pas courant. Mais c'est une réussite pour le reportage que nous offre le site jeuxfrance.com sur la soirée de lancement de la Playstation à Paris. Les organisateurs attendaient au moins 3000 personnes, ils ne furent qu'une poignée. Un bide, quoi... J'avais filmé en 2000 les scènes d'hystérie au Virgin Megastore lors de la sortie de la PS2, que s'est-il passé ?

Thursday, March 22, 2007

Les pieds de Michel Gondry

J'aime bien Michel Gondry, le personnage, un peu moins ses films (que j'aimerai beaucoup aimer), mais il y a toujours un peu de déception. En tous les cas, il faut rendre hommage à ses pieds très efficaces quand il s'agit de completer un Rubik's Cube. Certains disent que la vidéo est truquée... Il arrive à faire ça aussi avec son nez !

Wednesday, March 21, 2007

NEXT : "Helvetica" par Gary Hustwit











Gary Hustwit has produced five feature documentaries, including I Am Trying To Break Your Heart, the award-winning film about the band Wilco; Moog, the documentary about electronic music pioneer Robert Moog; and Drive Well, Sleep Carefully, a tour film about the band Death Cab for Cutie. Helvetica is Hustwit's directorial debut. Hustwit worked with punk label SST Records in the late-1980's, ran the independent book publishing house Incommunicado Press during the 1990's, was Vice President of the media website Salon.com in 2000, and started the indie DVD label Plexifilm in 2001.

Monday, March 12, 2007

JG Ballard : l’oracle de Shepperton






















L’extrait (10 mins) du film : « J.G Ballard : l’oracle de Shepperton » que vous allez voir est un voyage autobiographique dans l’œuvre de l’écrivain anglais J.G Ballard, auteur entre autre des romans « Empire du soleil » et « Crash ». Le voyage se déroule simultanément à travers l’histoire du XXeme siècle et de nos jours à Shepperton (Angleterre), ville dans laquelle l’écrivain réside depuis plus de 40 ans.


« J.G Ballard : l’oracle de Shepperton » se décline sur deux formats : un film et un site Internet (mise en ligne prévue courant Avril) tous deux produits par Bruno Samper de Panoplie et José Correia du site Arte TV.

Le film sera d’une durée d’une heure (version anglaise et française) et certaines choses reste encore à tourner. Nous sommes actuellement en montage.
Si vous avez des questions n’hésitez pas à me joindre.
(La même page présentée en anglais ici)

Enjoy !

L'Oracle de Shepperton
Un film de Thomas Cazals
Scénario et dialogues : Jacques Barberi

Les rôles :
Maxime Franzetti->Thomas Carter
Aude Walker->Karen Novotny
Olivier Peissel -> Chauffeur et Agent 1
Stéphane Grossi-> Agent 2

Images studio : Cyrille Renaux et Xavier Castro
Prise de son : Gregory Lemaître

Montage : Thomas Cazals/Eric Beaufils

Musique : Eric Pajot


Saturday, February 17, 2007

John Landis, John Carpenter and David Cronemberg













Je faisais quelques recherches sur "Vidéodrome" de David Cronemberg, pour un projet de film sur les ondes électromagnétiques quand je suis tombé dans youtube sur cette table ronde incroyable, qui doit dater du début des années 80. Entre John Landis, John Carpenter (qui prépare alors "The Thing") et David Cronemberg qui couve à cette époque "Vidéodrome". L'ambiance est très cool, ils sirotent du café qui sort d'un thermos doré, et ils parlent de sexe, de violence et de censure... C'est le genre de truc qui se regarde attentivement aujourd'hui et qui paraît infaisable à la télévision de nos jours (c'est en trois partie et c'est vraiment passionnant).

Tuesday, February 13, 2007

Myspace s'adapte au cinéma

Sur le blog de Francis Pisani du journal le Monde, cette news présentant un concours organisé par deux boîtes de production anglaise Vertigo Films et Film4. Postez votre court-métrage en ligne et peut-être serez-vous financé (à hauteur d'un million de livres sterling) pour réaliser votre premier long-métrage diffusé en salles. Je n'aime pas les concours, mais si le challenge vous intéresse les details sont ici...

Monday, February 05, 2007

David Lynch et youtube

Une des choses les plus curieuses (et rigolotes...) que j'ai vu sur le Web de récemment, c'est le bulletin météo en direct de Los Angeles que fait David Lynch quotidiennement sur son site Internet. C'est toujours intéressant la météo... www.davidlynch.com

Quand il ne peut pas faire son bulletin, il met un petit film très intéressant, qui dit en gros "revenez plus tard..."mais, au début de ce film (avant que le carton n'apparaisse), il y a un objet très bizarre dans le fond du plan (une sorte de sculpture ou une cafetière...). Enfin bref, encore un mystère à éclaircir...
Parmi les archives de youtube, j'ai trouvé ceci Lynch fait la promo de son dernier film "Inland Empire" sur un trottoire de Los Angeles, en compagnie d'une vrai vache (!).

Wednesday, January 31, 2007

David Lynch "Inland Empire"

















Je viens de choper cette news :"French Lynch admirers. Lynch will be with Laura Dern at the Fnac des Ternes in Paris on February 3rd. I suppose he'll sign copies of his new book and probably sell his new coffee."

Tuesday, January 30, 2007

Les problème de Google avec la Fox

Il y a un bon site qui va permettre de suivre cette affaire de rémunération des droits d'auteurs par Google, c'est sur le site Googlestories. Il est fait par deux frenchies...

Sunday, January 28, 2007

Youtube (Google) va rémunérer les auteurs !

Je viens de lire sur le site du Monde que Youtube, va rémunérer (a hauteur de combien ? Comment ?) les auteurs des meilleurs vidéos présentées sur leur site ! Les créateurs de Google ont annoncé ça à Davos (Tiens ils sont à Davos...) et on commence à en parler.
Cette annonce pose pas mal de questions, il paraît que les vidéos sélectionnées seront précédés par un petit clip de pub... Le problème de ces sites c'est aussi et surtout les droits d'auteurs, les japonais, ont récemment fait comprendre que la non rémunération des droits d'auteurs pour des oeuvres diffusées sur Youtube était sérieusement mal vu au Japon et qu'il faudrait peut-être penser à faire quelque chose.
C'est un début de réponse de la part des dirigeants de Google, Youtube, DailyMotion etc...
Ce qui se prépare c'est une sorte de canalisation du flux vidéo mondial par une sélection éditorial, thématique...donc par l'argent. C'est vrai que tout ces sites de vidéos ont un peu le même contenu, c'est à dire tout et n'importe quoi et qu'à terme c'est un modèle économique stérile. C'est certain les concurrents de Youtube vont suivre. Qu'en pense la Warner, Canal Plus, TF1 et les sociétés d'auteurs ?

Friday, January 26, 2007

"Autumn" de Ra'up McGee













Un peu débordé au mois de Décembre, je n'avais pas suivi la "sortie" du premier film de long métrage volontairement diffusé sur Google Vidéo, "Automn" du réalisateur américain Ra'up McGee.Le film est visible ici.

Bien sûr la qualité est pourrie (je n'ai pas trouvé de lien vers un fichier en ligne correct...). Mais le film est tourné en France, avec des acteurs français, en 35mm et tout... Le casting : Laurent Lucas, Irène Jacob et Michel Aumont, ben oui... Un vrai film quoi.

Pourquoi diffuser son film sur Google ? Ici il y a un entretien avec le réalisateur du film qui aborde à travers l'histoire de la fabrication de son film quelques questions sur le présent et l'avenir du cinéma plutôt pertinentes.

Et là un article du supplément "Ecrans de Libé" sur la sortie du film :

Si vous avez des infos sur cette histoire ça m'intéresse, il me semble ne pas avoir lu, vu, entendu tellement de commentaires de gens de la profession sur ce film. Pourtant le sujet me paraît juste crucial.
Ce que je ne comprends pas c'est que Google a organisé une sorte de projection privée en salle à Paris. Et que les responsables de Google, affirme qu'ils se positionnent effectivement comme "distributeurs" de films. Comme ça... mine de rien...
Qu'en pense la Warner, Gaumont, UGC ??

Wednesday, January 24, 2007

J.G Ballard : L'oracle de Shepperton
















































Courant Décembre 2006, au studio d'Arte nous avons tourné une fiction à partir de mon voyage dans le pays de nulle part : Shepperton (Angleterre, en Avril 2004). Shepperton est la petite ville à 40 Kms de Londres dans laquelle réside (depuis 50 ans) l'écrivain anglais J.G Ballard (auteur entre autre de "Crash" et "Empire du Soleil"). Il y a quelques mois je suis allé là-bas pour le rencontrer, mais Ballard, en grand seigneur des médias à refuser de me rencontrer pour un entretien filmé. Nous avions essayé d'organiser l'interview depuis la France, mais l'écrivain n'avait pas daigné nous donner une réponse claire (Yes or No). J'allais donc à Shepperton pour obtenir cette réponse. Sur place durant deux je suis devenu le personnage d'un de ces romans... En attendant la mise en ligne du film (courant Février), voilà quelques photos du tournage, prises par Sophie.


the brain that wouldn't die








Il y a quelques temps j'ai découvert ce film de 1962, d'un certain Joseph Green : "The brain that wouldn't die" un soir à la télévision. Le film est surprenant de "bavarditude",pour un film d'horreur on y parle comme dans un Woody Allen tout le temps et à toute allure. Les dialogues sont superbes, il est question d'amour et de transplantation. La musique de Abe Baker et Tony Restaino est étonnante un mix entre badalamenti et bernard hermann... Une scène qui se déroule dans un studio lors d'un shoot photos avec une stripteaseuse, fait penser aux scènes de danse-transe hypnotique de Twin Peaks. Surréaliste ! Enjoy !

Wednesday, January 17, 2007

I love New-York (1955-2007)


Parfois, l’alchimie fonctionne sans souffrances, sans aucune question et sans bouger de son siège:)

Exemple entre Carson Davidson réalisateur américain des années 50, 60 et 70. Deux fois nominé aux Oscars. Dont j’ai trouvé le film sur archirve.org. (libre de droits, je précise).

« El third avenue »(1955) : http://www.archive.org/details/ThirdAve1950

et le morceau de musique de LCD Soundsystem : « New York I love you but you’re bringing me down » extrait de l’album Sound of Silver. (à sortir en Mars 2007)

Bonne année 2007 à tous et bon voyage si vous allez un jour à …New-York.